Whisky Dégustation : Accessoires Dégustation & Atelier Dégustation

rye whisky

Quelles différences entre le Rye Whisky et le bourbon ?

Les nouveaux venus dans le monde du whisky se demandent souvent ce qui distingue un bourbon d’un rye. Après tout, ces deux liquides bruns ont souvent une odeur et un goût assez similaires, ils peuvent être utilisés indifféremment dans de nombreux cocktails et il est impossible de les différencier à première vue. 

Pourtant, il existe des différences notables entre le bourbon et le rye, qui influencent leur saveur et, en fin de compte, la manière dont le buveur souhaite les apprécier. Voici ce qu’il faut savoir sur les deux principaux styles de whisky américain, leurs similitudes et leurs différences.

Qu’est-ce que le bourbon ?

Tout d’abord, il faut savoir que le bourbon n’est pas obligatoirement fabriqué dans le Kentucky : Contrairement à ce que les experts en dégustation de whisky peuvent vous dire, le bourbon n’a pas besoin d’être fabriqué dans le Kentucky. Il peut être fabriqué n’importe où aux États-Unis, y compris dans des territoires américains comme Porto Rico (bien que personne ne l’ait encore fait).

Le bourbon doit être fabriqué à partir d’un moût fermenté  c’est-à-dire de grains cuits mélangés à de la levure composé d’au moins 51 % de maïs. Le reste du moût peut être constitué de n’importe quel autre type de céréale, mais une combinaison d’orge maltée, de seigle et/ou de blé est la plus courante.

rye whisky vs bourbon

Le bourbon doit être distillé à un taux d’alcoolémie ne dépassant pas 80 %, puis “proofed down” (c’est-à-dire dilué) avec de l’eau pour entrer dans le tonneau à un taux d’alcoolémie ne dépassant pas 62,5 %. 

Le bourbon doit être vieilli dans un nouveau conteneur en chêne carbonisé, mais il n’y a pas d’exigence minimale en matière de vieillissement : Il peut y rester un jour, voire une minute ou deux. Pour être étiqueté “straight”, un bourbon doit toutefois avoir au moins deux ans d’âge. S’il a moins de quatre ans, l’étiquette doit indiquer son âge.

Le bourbon doit être embouteillé à un taux d’alcool minimum de 40 %, bien qu’il soit possible de le trouver à des taux inférieurs sur certains marchés d’exportation, notamment en Australie, pour des raisons fiscales.

Qu’est-ce que le rye whisky ?

Le whiskey de seigle peut être fabriqué n’importe où dans le monde, mais pour être étiqueté comme tel aux États-Unis, il doit respecter certaines règles : Il doit être fabriqué à partir d’un moût fermenté composé d’au moins 51 % de grains de seigle (le reste peut être composé d’autres céréales). Comme le bourbon, il doit être distillé à un taux d’alcoolémie ne dépassant pas 80 %, et son taux de fermentation ne doit pas dépasser 62,5 % dans le tonneau. Il doit être mûri dans de nouveaux conteneurs en chêne carbonisé et mis en bouteille à un minimum de 40 % d’alcool.

Quelles sont les similitudes entre le bourbon et le rye whisky ?

Le bourbon et le whiskey de seigle ont de nombreux points communs, comme le degré de distillation maximal et le vieillissement dans des fûts de chêne neufs. Ils sont généralement fabriqués dans des alambics à colonne, mais ce n’est pas obligatoire. De nombreuses marques de bourbon, telles que Jim Beam, Wild Turkey et Woodford Reserve, ont un frère ou une sœur de rye-whiskey qui est fabriqué dans la même distillerie, mais pas toujours : Le rye Bulleit, par exemple, provient de la distillerie MGP dans l’Indiana, alors que le bourbon de la marque est entièrement fabriqué dans le Kentucky.

qu'est-ce que le rye whisky

En outre, le bourbon et le seigle peuvent avoir un goût assez similaire en fonction de leur recette. Si vous comparez un bourbon contenant 49 % de seigle à un rye de même âge contenant 49 % de maïs, vous constaterez que les deux sont pratiquement impossibles à distinguer en termes de goût.

Quelles sont les différences entre le bourbon et le seigle ?

Le bourbon ne peut être fabriqué qu’aux États-Unis, alors que le rye whisky peut provenir, et provient, de partout : Canada, Pays-Bas, Allemagne, Royaume-Uni et même Australie.

Rien d’autre que de l’eau ne peut être ajouté au bourbon, qu’il soit ou non étiqueté “straight”. Pour le rye whisky, les règles sont un peu différentes. Le rye pur ne peut contenir aucun additif, mais si le rye n’est pas étiqueté comme pur, ou s’il s’agit d’un mélange de ryes purs, jusqu’à 2,5 % du volume peut être constitué de “colorants, arômes et matériaux de mélange inoffensifs”. Comme ces additifs ne doivent pas être divulgués, il est impossible de savoir quels ryes peuvent en contenir, bien que le Templeton Rye soit un exemple bien connu. 

Sur le plan gustatif, le bourbon a tendance à être plus sucré et à avoir une sensation en bouche plus huileuse que le seigle, en raison de sa forte teneur en maïs. Les notes communes du bourbon sont la vanille, le caramel, les noix, le chêne, les fruits noirs, le chocolat et les épices douces. 

rye whisky différence bourbon

Le profil aromatique du rye whisky peut varier considérablement en fonction de sa teneur globale en seigle. Un minimum de 51 % de seigle, comme ceux traditionnellement produits par les grandes distilleries du Kentucky, aura un goût assez proche de celui du bourbon. En revanche, un whisky 100 % seigle un style qui provient souvent du Canada présente généralement de riches notes d’épices et d’herbes, rehaussées par des arômes dérivés du vieillissement en fût, tels que la vanille et le chêne.

Qu’est-ce que le Tennessee Whiskey ?

Le Tennessee Whiskey est un type de bourbon. Il répond à toutes les exigences du bourbon, avec l’étape supplémentaire d’être filtré sur du charbon de bois d’érable avant d’être mis en tonneau, et, bien sûr, il doit être fabriqué et vieilli dans le Tennessee. 

Quand utiliser chaque type de whisky ? 

Les cocktails au whisky les plus connus, le Old Fashioned et le Manhattan, peuvent être préparés avec du bourbon ou du rye whisky, selon les préférences du buveur, tout comme le Whiskey Sour, le Hot Toddy, le Boulevardier et son cousin, le Old Pal.

Certains cocktails font appel spécifiquement à l’un ou l’autre. Le Mint Julep, par exemple, est toujours préparé avec du bourbon, tandis que le Sazerac est strictement à base de seigle (à moins que vous n’utilisiez du cognac à l’ancienne). 

Lorsque vous vous demandez quel whisky utiliser, gardez à l’esprit que le seigle donne généralement un cocktail plus sec, tandis que la sensation huileuse du bourbon en bouche peut renforcer le corps de la boisson. Quel que soit votre choix, veillez à ce que le degré d’alcool du whisky soit approprié : S’il est trop fort, il dominera le reste des ingrédients, tandis qu’à seulement 40 % d’alcool, il risque de se perdre. Les whiskies titrant entre 43 % et 46 % d’alcool se situent dans la moyenne pour la plupart des cocktails.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • SKU
  • Rating
  • Price
  • Stock
  • Availability
  • Add to cart
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Additional information
Click outside to hide the comparison bar
Comparer
Panier close