Whisky Dégustation : Accessoires Dégustation & Atelier Dégustation

lot de whisky japonais

Comment est fait le whisky japonais ?

[toc]

Le whisky japonais possède une histoire riche, il a été conçu à partir d’influence culturelle venant d’Écosse ou encore de l’Irlande. Ses culturelles s’entremêlent pour créer le produit qui conquit le mode en ce moment, le whisky japonais.  Découvrez comme est fait le whisky japonais en passant par les acteurs clés dans l’industrie mondiale du whisky au composant du whisky japonais. 

Quel est L’influence De L’Écosse Sur Le Whisky Japonais ?

Quand on parle de whisky japonais et ses origines, on est obligé de citer l’Écosse, certains whiskys comme le Togouchi sont même fabriqués à partir de whisky écossais. Ses origines lui permettent d’assurer une qualité indéniable. L’arrivée du whisky écossais au Japon est en partie grâce à Masataka Taketsuru qui a appris les techniques de distillation en Écosse, où il a suivi une formation complète est complexe. 

whisky japonais fabrication

Relation entre l’Écosse et le Japon 

La relation entre l’Écosse et le Japon à propos du whisky remonte au 20ᵉ siècle, aujourd’hui encore la relation entre ces deux pays est très importante. Voici les éléments importants de cette collaboration : 

  • Échange de culture et du savoir faire : Les maîtres distillateurs, qu’ils soient écossais ou japonais, collaborent et se transmettent des techniques modernes ou ancestrales pour aider à l’évolution du whisky dans le monde.
  • Influence mutuelle : Le whisky japonais a été à l’origine influencé par l’Écosse, mais aujourd’hui la balance bascule de l’autre côté puisque le Japon influence l’Écosse sur les techniques de distillations.
  • Commerce : D’un point de vue du commerce maintenant, l’Écosse est un grand consommateur de whisky japonais, tandis qu’au Japon les whiskies écossais sont très respectés et très précieux. 

Qui est Masataka Taketsuru créateur du whisky japonais ? 

Si vous ne savez pas qui est Masataka Taketsuru, il est tout simplement le créateur du whisky japonais. Ce Japonais a assisté à une formation complète en Écosse pour ensuite fonder l’entreprise Nikka très connue aujourd’hui pour leur whisky single malt. 

Masataka Taketsuru a étudié à l’université de Glasgow est a été apprenti dans de nombreuses distilleries écossaises, il y a appris les techniques traditionnelles et ancestrales de la fabrication du whisky, c’est grâce à lui qu’on retrouve un goût unique et une véritable tradition dans les whiskies japonais. 

Une fois que sa formation s’est terminée, il retourne au Japon et il devient officiellement le pionner de la création de whisky en ouvrant la toute première distillerie de whisky du pays. Cette distillerie s’appellera donc Nikka fondée en 1934, cette société est aujourd’hui la plus influente dans le marché du whisky au Japon et s’étend actuellement dans le monde entier. Masataka Taketsuru a ainsi influencé le whisky japonais moderne à partir de sa formation en Écosse sur les techniques traditionnelles.  Les experts en whisky recommandent de commencer par des whiskies de la gamme Nikka puisqu’ils sont considérés comme la perfection du whisky japonais.

whisky japonais

Quels sont les ingrédients du whisky japonais ? 

Le whisky japonais est reconnu pour une qualité exceptionnelle et un caractère bien à lui, ce goût unique est dû au choix des ingrédients pour produire le whisky parfait. En passant par le grain, le malt, l’eau ou encore les plantes japonaises, découvrons quels sont les ingrédients magiques du whisky japonais. Les whiskies japonais sont réputés pour être parmis les meilleurs whiskies aux mondes par un pannel assez important d’expert et de représentant des whiskies.

Le grain et le malt 

Le grain constitue la base de tous les whiskies japonais single malt, le grain permet de fournir les sucres permettant une fermentation complète. La plupart du temps, on retrouve des mélanges assez classiques comme l’orge, le maïs et le seigle, mais on peut également retrouver du riz dans certains whiskies. La particularité de certains whiskies japonais est de mélanger les grains pour définir les arômes que l’on souhaite si l’on souhaite un whisky plus doux avec des saveurs fruitées ou bien plus complexes. 

Dans le cas des grains d’orges, on le retrouve dans la majorité des whiskies japonais, il a la particularité d’être à l’origine des whiskies single malt qui peuvent être trop complexes pour certaines personnes. On retrouve par ailleurs le maïs qui pour le coup est beaucoup plus doux et apporte une certaine rondeur au whisky. Pour ce qui est du Seigle et du blé que l’on retrouve assez rarement dans les whiskies japonais, ils apportent quant à eux une note épicée et douces même s’ils restent un peu plus complexes que le maïs.

L’eau

L’eau est le cœur du whisky, elle va permettre une fermentation spécifique en fonction de sa composition minérale. L’eau est utilisée lors de la fermentation, la distillation et la dilution finale, elle permet également d’influencer le goût du whisky. L’eau japonaise est reconnue pour une pureté impressionnante, elle est très faible en minéraux ce qui permet au whisky d’avoir une clarté et une finesse unique. De quoi enrichir vos dégustations de whisky japonais.

L’eau utilisée dans les whiskies japonais sont principalement des sources naturelles, les distilleries sont placées en fonction de ces sources d’eau, par exemple la distillerie Yamazaki qui se situe à côté d’une source d’au naturel de montagne garantissant une eau très douce et d’une pureté incomparable. L’eau qui en découle est principalement riche en calcium et en magnésium pour faciliter le processus de fermentation et définir le profil aromatique final. L’eau peut avoir un impact sur le goût en passant des notes florales ou bien par un goût terreux. 

comment est fait le whisky japonais

Processus de distillation du whisky japonais

Le whisky japonais est comparé au whisky écossais et ce n’est pas pour rien, notamment pour sa qualité. Cette comparaison est due à l’utilisation des techniques traditionnelles écossaises pour distiller le whisky japonais. Explorons ensemble les techniques de distillation utilisées dans les distilleries japonaises comparée à celle d’Écosse. 

Quelles sont les différentes techniques de distillation ? 

Les whiskies japonais utilisent deux techniques de distillation, soit la distillation Pot Still (alambic) ou bien la technique de distillation à colonne.

Distillation Pot Still : 

  • Méthode traditionnelle : pour cette méthode l’utilisation d’alambic en cuivre et recommande pour une double distillation, cette méthode est très similaire à celle qu’on retrouve en Écosse
  • Contrôle minutieux : Le maître distillateur japonais doit contrôler la température et le temps de distillation, cette méthode permet de capturer les meilleurs arômes. 

Distillation à colonne : 

  • Méthode innovante : les producteurs japonais utilisent des colonnes de distillation qui permettent une production importante et surtout plus propre sans encombre.
  • Flexibilité : si vous optez pour la distillation à colonne alors, elle offre la possibilité de produire plusieurs types de whisky, c’est un grand avantage pour les distilleries qui souhaitent proposer une large gamme de whisky. 

Quelles sont les similitudes et les différences avec le whisky écossais ? 

Il existe de nombreuses similitudes entre le whisky japonais et écossais sur l’aspect de la distillation, mais ils existent également de nombreuses différences, découvrons ensemble celle-ci. 

Similitudes : 

  • Processus de distillation classique : Le whisky est façonné de la même manière, les deux pays passent par les étapes de la fermentation, la double distillation et aussi le vieillissement en fût, ses techniques sont communes aux deux pays.
  • Respect de la tradition : Grâce à Masataka Taketsuru le Japon prend au sérieux la tradition, c’est un aspect très important pour ne pas perdre l’essence même du whisky. 

Différences : 

  • Innovation japonaise : le Japon étant un pays à la pointe de la technologie, on retrouve beaucoup de technique moderne dans la distillation pour accélérer les processus et améliorer la qualité du whisky japonais. 
  • Climat : le climat au Japon et en Écosse n’est pas le même, ainsi cela impact le processus de vieillissement, cela a créé différentes saveurs comparées aux whiskies écossais. 
  • Eau : évidemment, comme j’ai pu le mentionner précédemment, la pureté de l’eau japonaise comparée à celle d’Écosse impact les arômes du whisky. 
fabrication whisky japonais

Quelles sont les méthodes de vieillissement du whisky japonais ?

Les méthodes de vieillissement sont très importantes dans le processus de création du whisky japonais. Elles permettent de donner la complexité, la richesse et la couleur du whisky. Cette étape est déterminante, il est très important de choisir le bon fût, le choix du bois joue donc un rôle essentiel.  

Quel est l’influence des fûts dans le vieillissement du whisky japonais ? 

Pour commencer avant de mettre le whisky dans un fût, il faut d’abord choisir le type de bois que l’on va utiliser, la plupart du temps au Japon le chêne Mizunara, le Chêne américain et le chêne européen sont utilisés, chaque bois possède ses propres épices et ses arômes spécifiques ce qui donne un goût unique au whisky. Le choix du bois est très important jusqu’à aller donner la couleur du whisky, mais également son goût puisque l’échange entre le whisky et le bois permet d’absorber des composés aromatiques.  Lors du choix de votre whisky japonais, il sera important de prendre en compte le processus de vieillissement. Si vous avez l’occasion d’aller au Japon, je vous recommander de ramener du whisky japonais, c’est un cadeau idéal et vous trouverez des distilleries qui ne s’exportent pas et garde le savoie ancestral du Japon.

Quel est l’impact du chêne dans le goût du whisky japonais ? 

Dans le cas du chêne Mizunara, il est endémique au Japon, très célèbre pour des notes d’épices orientales, d’encens et donne une douceur au whisky japonais. Pour ce qui est du chêne américain, la plupart du temps, on l’utilise pour le bourbon, ce bois offre des notes de vanille, de caramel et pareillement de fruits secs. Le chêne européen quant à lui est utilisé pour avoir du contenu sherry, on retrouve des arômes très dur comme des épices vraiment complexes.

Pour ce qui est des couleurs, le chêne Mizunara va donner une teinte dorée légèrement rosée au whisky, le chêne américain va donner une couleur ambré clair de même couleur que le miel et le chêne européen donne une nuance ambrée très profonde de couleur du cuir.  Bien évidemment, pour apercevoir la couleur de votre whisky, vous devez avoir le verre à whisky japonais adapté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Select the fields to be shown. Others will be hidden. Drag and drop to rearrange the order.
  • Image
  • SKU
  • Rating
  • Price
  • Stock
  • Availability
  • Add to cart
  • Description
  • Content
  • Weight
  • Dimensions
  • Additional information
Click outside to hide the comparison bar
Comparer
Panier close